Jeudi 24 avril 4 24 /04 /Avr 18:10

Je rêve de toi


Que je sois endormie ou éveillée

Mes pensées sont kidnapées

Je te vois partout où je suis

Aussi bien de jour ou de nuit

Quand je te vois mon corps s'emballe

Et torse nu je crie scandale

 

Donne moi une raison

De croire que ce n'est pas mon imagination

Je t'envie, je te respire 

Tu me manque, je te désire

Tu me fais espérer

Tu m'a subjuguée

Un amour impossible

Mon désir invincible

Je ne cesserais de croire

En l'envie de te voir

Tu est fait pour me plaire

Hmmmm tout ce que je pourrais te faire

Transgresse ce mur et viens vers moi

Offerte et douce en toi je crois

Je t'attends soumise à tout

Je rêve, je rêve, je rêve de nous...


 

 

 

Par aphrodisia - Publié dans : art du sexe - Communauté : LesMeilleursBlogsdeSexe
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 16 septembre 1 16 /09 /Sep 22:35

La cité interdite

 

Le seul moyen d’accéder à la cité c’était par la voie des eaux… Cela faisait maintenant dix bonnes minutes qu’il attendait sachant bien évidemment qu’il était cinq minutes en avance donc finalement « elle » n’était pas encore très en retard…

La cité le fascinait depuis toujours il avait découvert son existence pour sa majorité ; son père lui avait offert un recueil dans lequel on évoquait l’existence de la cité… Malgré son immensité elle était caché de tous et pourtant fréquentée par les élus, et parfois d’autres pouvaient y accéder, il faisait parti de ceux là aujourd’hui. On y pratiquait la luxure où l’envie et le désir était les maitres mots… Il était dit que certaines femmes et certains hommes pouvaient y accéder sans même faire la demande, ces « élus » savaient ou aller pour y accéder et il allait le découvrir sous peu également…

Un crépitement de branche le sorti de sa rêvasserie, elle s’approchait en marchant d’un air détendu, sa robe légère tanguait sous le mouvement de ses pas elle était splendide, sa blonde chevelure retombait sur ses épaules descendant juste en dessous de la pointe de ses seins, ses hanches rondes et voluptueuses tendaient délicatement le tissus de sa robe laissant apparaître la fente de son entre cuisse humm il en avait l’eau a la bouche…

« Bonjour Julien, excuse mon retard j’avais une petite chose a réglé » dit elle d’une voix velouteuse.

« Pas de soucis Princesse, je ne m’impatientait pas… » mensonge pensa t il sentant le désir faisant grandir son ardeur…. Il la connaissait depuis peu, de la veille en fait, ils s’étaient rencontrés lors d’une soirée et dans une conversation un peu éméchée elle lui avait demandé si il voulait qu’elle l’emmène dans la cité. Il lui avait dit oui et elle lui dit de l’attendre douze heures plus tard au bord du marais.

« Viens la barque est juste là » elle tendit son bras pour dégager une branche ce qui tendit d’autant plus sa robe sur la rondeur de ses seins, la barque était là…

Elle lui attrapa la main monta dans la barque sans le lâcher, il ne se fit pas prier pour la suivre en lui emboitant le pas, elle se retourna en mettant son doigt sur ses lèvres, son cœur battait la chamade, c’était une des règles de la cité pas un mot ne devait être prononcé seulement le langage du corps était autorisé… Il s’exécuta.

Entre temps il n’avait même pas remarqué que la barque glissait d’elle même comme sur un chemin dessiné d’avance, elle s’engageait dans le marais dans une végétation dense et luxuriante on entendait les oiseaux et le clapotis de l’eau mais rien d’autre… Dans son recueil il était mentionné que biens des gens avaient essayé d’y accéder mais personne n’avait jamais trouvé l’entrée de la cité… et tout à coup le marais s’ouvrit comme par enchantement devant eux il y avait comme un énorme portail qui semblait comme flotter sur l’eau…

Non il ne l’avait pas remarqué, la Belle s’était retournée ce qui lui permit d’admirer ses courbes sculpturales de dos, hummm ses hanches, cette chute de reins, ces cuisses délicates longues qui ne faisait qu’attiser sa gourmandise…

Les petites vaguelettes provoquées par l’ouverture du portail le sorti de sa torpeur, la barque s’était arrêtée, la Belle était debout devant lui mais il resta assis, ayant peur de perdre l’équilibre… la barque se remit en route et a peine avaient ils franchit le seuil du portail qui se referma après leur passage que la robe de la Belle glissa le long de ses reins. Elle se pencha en avant et souleva délicatement un pied après l’autre pour dégager sa robe.

Cette vue ! Ce string tendu, ses lèvres moelleuses et humides, les cuisses légèrement écartées pour laisser apparaître ses seins lourd et ferme.

Julien bondit comme un guépard en saisissant les cuisses de sa Belle et d’un coup embrassa ses lèvres goulument, machinalement ses mains remontèrent pour enlever le string la Belle s’appuya pour ne pas perdre l’équilibre et gémissait de plaisir… déjà !!!  Il se régala humm la douce était bonne, elle se tortilla se cambrant le plus possible afin de s’offrir a lui. Ses gémissements étaient de plus en plus saccadés, elle était sur le point de jouir humm petite cochonne pensait il… ça au moins il pouvait le faire sans limite, penser !!

 Elle était de plus en plus excitée, bon dieu pensait il elle va nous mettre a l’eau… sa langue s’enfonça avec insistance et il senti son doux fluide couler sur ses lèvres il la lécha vigoureusement remontant le long de sa raie humm quel délice. Il bandait comme un fou sa queue lui faisait mal, il fallait y remédier ! Pendant que la Belle se retourna et que la bouche de Julien plongea sur ses seins, il se dévêtit en deux, trois mouvements c’était fait.

Gémissant de plaisir la Belle descendit de la barque en lui attrapant la main, il la suivit. Il y avait une couverture posée dans l’herbe, elle y emmena délicatement Julien et le fit s’immobiliser. Elle le caressa, ses doigts doux et longs s’étaient emparés de son membre qui était magnifiquement tendu, d’ailleurs tout le corps de Julien était tendu, il était beau et très appétissant.

Elle le dévisagea un petit moment puis s’accroupit en engloutissant sa verge… humm longue et chaude quel délice, elle soupira de plaisir ce qui l’excita d’avantage encore. Ses doigts l’effleuraient dans ses interstices les plus intimes des frissons le parcourait, pendant qu’elle jouait insolemment avec son gland elle serra doucement mais fermement ses bourses, il en eu presque le souffle coupé, elle insista encore et il adorait ça !! Elle montait et descendait sa tête engloutissant et relâchant son beau phallus a un rythme d’enfer, c’était un supplice délicieux, sa langue se durcissait autour de son gland, le fouettant presque tellement elle y mettait de l’élan puis chaude, humide et moelleuse quand sa bouche engloutissait son membre encore et encore… il gémissait de plaisir, les seins de la Belle effleuraient ses cuisses il sentait ses tétines toutes dures et excitées… elle ronronnait de plaisir enveloppant tantôt son phallus avec ses cheveux et empoignant tantôt ses bourses avec ses doigts longs et chaud…. Ah bon dieu, qu’il la désirait, il sentit ses bourses en ébullition et ne tarda pas dans un gémissement rauque à honorer la bouche de sa Belle.

Sans crier gare il éjacula sur son visage, elle souriait et le léchait encore et encore… Son nectar gouttelait sur ses seins, Julien cru défaillir de plaisir humm elle était vraiment bonne la petite… Elle le lécha jusqu’à ce qu’il n’en reste plus une goutte, une insassiable, une adorable insassiable… Il s’asseyait a coté d’elle et lui sourit, elle prit quelques grains de raisins et lui en mit un sur les lèvres il les lécha avant de les avaler… Il lui caressa les seins et se pencha pour l’embrasser, ses lèvres étaient douces et velouteuse elle était incroyablement aphrodisiaque… il sentit son membre revenir doucement à lui. Ils burent un peu de vin, et mangèrent de petites choses pour se revigorer… Les caresses coquines et leur baisers firent renaitre rapidement le désir qui les avaient animés juste avant… Julien s’était allongé son beau membre tendu, elle était accroupie a coté de lui et faisait de doux aller retour entre sa bouche et son gland, de temps en temps elle s’avançait pour l’effleurer du bout de ses seins le spectacle était très très agréable. Julien glissa sa main gauche entre ses cuisses, ruisselantes de désir, son index glissa entre ses lèvres elle se cambra pour l’enfoncer d’avantage humm gourmande, avec son pouce il effleura le clitoris et avec le petit doigt glissait autour de son anus. Elle gémissait de plus en plus, elle adorait ça manifestement. Elle souleva son genou et se mise à califourchon au dessus de son visage et Julien la dégusta a nouveau… Cette fois ci il allait prendre tout son temps, du moins essayer car la petite s’était emparée de sa lance et savait sacrement bien s’en servir !!! Il caressa ses seins ferme et ronds puis revint vers sa chatte ronronnante.

Il l’empoigna au niveau du bassin pour mieux s’enfoncer en elle, il explorait chaque centimètres de sa douce peau, elle sentait bon et l’excitait diaboliquement, il descendit un peu ses mains pour mieux écarter ses lèvres, son bassin frissonnait d’excitation, elle poussait de petits cris, elle voulait se libérer de son emprise mais il la tenait fermement ce qui accentuait son désir et elle n’en devint que plus vicelarde… Elle s’était emparée d’un glaçon qu’elle suçait avant de lécher son phallus de façon intermittente… Julien bondit presque la première fois, c’était surprenant et très excitant. Le glaçon avait suffisamment fondu pour qu’elle le garde dans sa bouche, la verge de Julien se durcissait de plaisir quand elle l’engloutissait et ils se sucèrent mutuellement pendant un long moment. Elle roula sur le côté et il enfonça d’avantage sa langue tout en lui caressant le pourtour de son anus, elle était tellement humide qu’il glissait aisément en elle… Dès qu’il s’approchait de son anus, elle tressaillait humm ma cochonne tu aime ça hein, attend… Il s’amusa à l’exciter et glissant le bout de son doigt autour de son anus plusieurs fois de suite, elle commençait à être prise de convulsions, il ne tardait pas à en faire autant et ils jouirent en même temps… Ah que c’était bon, il se redressa et la vit souriante, elle n’avait pas laissée une miette… et lui non plus d’ailleurs !

 

Suite à venir

Par aphrodisia - Publié dans : art du sexe - Communauté : LesMeilleursBlogsdeSexe
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 23 avril 1 23 /04 /Avr 11:03


L'attente de revoir celui ou celle qu'on aime... le temps est toujours trop long entre la pensée et le premier contact corporel...

 

Approchez, approchez et soyez subtil et discret pour ne pas effaroucher le bel oiseau....

 

l'envol

Par aphrodisia - Publié dans : art du sexe - Communauté : L'art du sexe
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Dimanche 18 septembre 7 18 /09 /Sep 21:54

Bonsoir mes anges hmmmmmmmmm vous etes toujours aux aguets de nouveautées ;-)

 

Voici un dessin qui me trotait en tete depuis un moment que j'ai intitulé "La Fleur"

Faites de doux rêves

 

Votre Aphrodisia

 

amourmystique 001

Par aphrodisia - Publié dans : art du sexe - Communauté : L'art du sexe
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Vendredi 19 novembre 5 19 /11 /Nov 09:51

Coucou !

 

Noel est passé et la Saint Valentin aussi mes je suis toujours là pour faire vibrer vos nuits ;-) 

 

 

 L'écriture va reprendre des "forces" dans mon blog et je mettrais des dessins en rapport avec les textes, suaves et chauds à souhaits... par ailleurs ne manquez pas de faire un petit tour chez Cyr :


link

 

 

Aphrodisiaquement votre et prenez soin de vous ;-)

 

Aphrodisia

 

 

 

 


 

Par aphrodisia - Publié dans : art du sexe - Communauté : LesMeilleursBlogsdeSexe
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>

Liens

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus